Il y a un moment dans ma vie où tout ce que je faisais venait tellement de mon ego que j’étais convaincue ne pas avoir d’ego. Weird, hen ? Mais ça a bien du sens, quand on y pense: j’étais aveuglée par mon ego, tout simplement ! Pendant plusieurs années, je faisais ce qu’il me disait de faire, je pensais comme il voulait que je pense et je me laissais étourdir pour ne pas laisser la Mélissa profonde prendre le dessus… parce que tsé, ça aurait donc ben été horrible que je sois sensible, vulnérable et que je réalise les rêves qui me font réellement vibrer ! (J’espère que tu as lu cette dernière phrase avec beaucoup de sarcasme)

Bref. Ça, c’était l’ancienne Mélissa. Je ne dis pas que je n’ai plus d’ego. OH WELL, NO ! Mais je suis consciente de cette petite voix dans ma tête. Avant, je buvais ses paroles. Maintenant, elle me gosse et je ne me gêne plus pour lui de se taire. Au fond, mon ego existe encore et existera probablement toujours… Mais j’ai appris à être consciente de son existence et à m’en détacher. Et ÇA, c’est un gros pas pour Mélissa Lévesque ! En fait, c’est probablement le pas qui me permet de me rapprocher le plus rapidement de la femme de coeur que j’ai toujours voulu être.

Toi, est-ce que ton ego est puissant ?

Si tu réponds non, c’est probablement que la vraie de vraie réponse est oui.

Si tu lis ces lignes dans une optique de divertissement plutôt que dans une optique d’apprentissage, la réponse est certainement oui.

Si tu crois que tu es au-dessus de ce concept, que tu as le plein contrôle sur ton ego… J’oserais croire que c’est ton ego qui parle et qu’il est beaucoup plus puissant que tu ne te le laisses croire.

Mais tsé, c’est pas un reproche. J’ai moi-même été la fille qui a levé les yeux au ciel quand, dans un podcast, j’ai entendu l’animateur dire: «Si tu penses que n’as pas d’ego, c’est que tu en as un démesuré».

Alors à toi qui se trouve là où j’étais il n’y pas si longtemps… J’ai envie de te dire la chose que tu ne veux pas entendre, mais qui fera certainement son petit bout de chemin dans ton coeur et dans ta tête si tu es un peu ouverte d’esprit. Et cette chose, c’est la suivante: ton ego ne t’apportera rien de bon. Il te fera croire que tu te sens mieux, mais quand tu creuseras un peu, tu constateras qu’il te mène par le bout du nez et qu’il ne te laisse pas l’espace d’évoluer comme TU le voudrais. Il te fait croire que tu prends les bonnes décisions, que ton nouveau condo te rend heureuse, que ton anxiété de performance au travail en vaut la chandelle, que tu te sens bien lorsque tu achètes compulsivement des tonnes de nouveaux vêtements…

Mais si tu t’arrêtes et que tu décides de le confronter (je t’avertis tout de suite, ce sera probablement très violent sur le plan psychologique), tu constateras que ton bonheur et ton bien-être ne se trouvent aucunement dans tout ça. Peut-être que ton nouveau condo est seulement une façon de prouver aux autres que tu es capable de t’offrir un aussi gros investissement. Peut-être que ta tendance à toujours performer au travail est seulement une quête de l’approbation des autres. Peut-être que tous les nouveaux vêtements dans lesquels tu crois trouver le bonheur sont seulement une façon de bien paraître aux yeux de ta famille et de tes amis. Évidemment, ce ne sont que des hypothèses… Mais je t’assure que ces hypothèses (et des centaines d’autres !) méritent d’être creusées davantage.

Et une fois que tu mettras le doigt sur ce qui t’appartient réellement et ce qui appartient à ton ego, tu trouveras probablement beaucoup plus simple de faire des choix pour TOI, pour TON bonheur et pour TON bien-être. Ce sera un travail difficile, tu auras parfois envie de pencher vers ce que ton ego te dicte… Mais au moins, tu auras la conscience et la liberté de faire ce que tu sens être la bonne chose. Avec le temps, tu seras en mesure d’identifier toutes les pensées qui viennent de ton ego et tu seras 100% libre de les accepter ou non.

À mon avis, c’est pas mal le plus beau cadeau que tu peux te faire. En tout cas, pour ma part, ça aura été le cas !